Retour à l’aperçu

Le fair-play comme école de vie

Suivre les règles et les instructions de l’entraîneur relève de l’ordinaire. Ne pas les respecter pour adopter un comportement fair-play, en revanche, n’est pas commun. Voici un exemple de fair-play impressionnant dans un dojo de judo.

« Courez le plus vite possible sur une longueur de dix mètres, faites avancer la balle autour d’une barre à quatre pattes en la dirigeant uniquement de la tête, puis revenez au point de départ de la même façon. » Telle était l’instruction claire donnée par l’entraîneur Kari Kunz à ses jeunes judokas. Deux groupes se sont alors formés pour exécuter l’exercice selon les consignes dans une première manche. Jusqu’ici, tout va bien. Lors de la deuxième manche, un des deux groupes a toutefois été invité à ne pas se comporter de manière fair-play puisqu’il a été autorisé à utiliser partiellement les mains par l’entraîneur. Surprise : même si ce groupe aurait été bien plus rapide que l’autre en s’aidant des mains, il a ignoré les consignes de l’entraîneur et effectué l’exercice à la loyale. « Le deuxième exercice est complètement <raté>, mais cela me rend fier », commente Kari Kunz à propos de ce résultat étonnant. « C’était merveilleux de voir mes élèves se comporter avec fair-play pendant cet exercice. »

« Utiliser le jeu pour transmettre des valeurs aux enfants est jusqu’à présent la méthode qui a donné les meilleurs résultats », ajoute Kari Kunz. Cet exercice et bien d’autres destinés à transmettre des valeurs et à développer les compétences psychosociales dans le sport sont disponibles sur « cool and clean ».

Quand on pratique le judo, on apprend le Ji-Ta-Kyo-Ei, qui désigne un principe moral. On peut le traduire par « bien-être mutuel par l’union des forces ». « J’essaie de transmettre ce principe aux enfants pour qu’ils l’appliquent aussi en dehors du dojo », conclut Kari Kunz.

 

Sources des photos: Keystone / Kari Kunz
Share the Spirit
Partager le film