Retour à l’aperçu

Le ballon du Respect

Le respect est l’une des trois valeurs Olympiques, mais c’est aussi le principe fondateur de « Couleur Respaix ». Une équipe de football d’un genre particulier, constituée de jeunes migrants qui, grâce au ballon rond, découvrent et apprennent les valeurs de respect et de tolérance mutuelle.

Des fondamentaux essentiels à leur intégration qui sont aussi à la base du principe premier de la Charte d’éthique du sport suisse. Spirit of Sport est allé à la rencontre des initiateurs de ce projet.

En 2017, une nouvelle équipe de football rejoint le championnat de la Ligue Romande de football. Cette équipe – « Couleur Respaix » - est constituée uniquement de jeunes migrants âgés de 16 à 18 ans, arrivés en Suisse sans parent et résidant dans l’un des quatre foyers gérés par l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM). « Ces jeunes venus d’Afghanistan, de Somalie, de Guinée, d’Erythrée, de Sierra Leone ou encore du Maroc sont en manque de repères et très souvent en mauvaise santé », nous relate Renaud Villé, chef d’équipe à l’EVAM et secrétaire général de « Couleur Respaix ». Un constat partagé en 2016 par le médecin du sport, Stéphane Tercier. De là, une collaboration s’installe et les forces s’unissent pour mettre sur pied une équipe de foot, avec le soutien financier du Bureau cantonal pour l'intégration des étrangers et la prévention du racisme.

L’objectif est à la fois sanitaire et social. Il s’agit d’offrir à ces jeunes la possibilité de jouer au foot pour, d’une part, bouger et retrouver une hygiène de vie saine et d’autre part, leur enseigner le respect. « Ce qui s’apprend sur le terrain lors des entraînements et des matchs (respect des règles, respect de l’arbitre, des coéquipiers, des adversaires et du coach) est essentiel pour le processus d’intégration et est repris ensuite dans l’encadrement au foyer », explique Stéphane Cilione, éducateur à l’EVAM et responsable de l’équipe « Couleur Respaix ».

« Au début il y a eu des barrières, notamment linguistiques et culturelles, mais l’esprit d’équipe et la solidarité se sont rapidement développés au cours des entraînements. Et lors des matchs, les jeunes joueurs ont fait preuve d’un fair-play exemplaire », nous précise encore fièrement Stéphane, très satisfait du bilan de la saison 2017. Un bilan certes mitigé sur le plan des performances sportives, mais très satisfaisant sur le plan social et éducatif. Et c’est là l’essentiel nous dit-il. « Le but c’est de les faire participer, quel que soit leur niveau footballistique. Nous ne cherchons pas à en faire des champions, mais simplement des jeunes respectueux ».

Fort de cette première expérience positive, l’aventure de « Couleur Respaix » continue. L’équipe prendra part au championnat 2018 de la Ligue Romande dès le mois d’avril. Quant aux jeunes devenus majeurs, ils doivent malheureusement quitter l’équipe, mais vont pouvoir véritablement commencer leur intégration en rejoignant un club de la région. D’ailleurs les aptitudes et surtout les comportements exemplaires de ces jeunes lors de la saison 2017 ne sont pas passés inaperçus et Stéphane a été ravi de recevoir des demandes de clubs souhaitant intégrer ses joueurs.

Sources des photos: EVAM / Couleur Respaix
Share the Spirit
Partager le film